Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 13:58

Seul dans notre reel demeure (la tombe) !

« Un jour tu iras seul ………………….. 

Est ce que tu  t’es déjà arrêté et tu t’es demandé :

Qu’est ce qu’ il va se passer lors de ma première nuit dans ma tombe ????????  

Qu’est ce que j’ai préparé pour ma mort ?  

Est ce que je serai au Paradis ou en Enfer ? 

Combien de fois me suis-je soucié de ma mort ? 

Pense au moment où on lave et prépare ton corps pour l’insérer dans la tombe…  

Pense au moment où on fait descendre ton corps dans la tombe.....  

Imagine, imagine-toi dans ta tombe, sous la terre dans un trou obscur ….  

SEUL, c’est trop obscur, trop sombre, 

tu demandes de l’aide mais il n’y a pas de réponses.. Personne ne peut t’aider..... 

Tu regrettes alors tout le mal que tu as fait dans ta vie.  

Tu regrettes d’avoir négligé tes prières 5 fois par jour. 

Tu regrettes d’avoir écouté de la musique illicite. 

Tu regrettes le mauvais comportement avec ton entourage, spécialement avec tes parents, 

tes frères, tes sœurs, tes amis, tes enfants, tes neveux et nièces, tes proches. 

Tu dis que tu n’as pas été averti en venant au monde.

Pourtant tu étais bien conscient que tu faisais du mal autour de toi.

Tu avais bien conscience des interdits que tu as osé faire.

Mais tu te disais que tu avais le temps…

Tu en seras averti quand on t’arrachera à ce monde !

Tu ne sauras pas si tu as réussi ta mission ou pas, par négligence de ta part. 

Maintenant tu regrettes de ne pas avoir porté l’habit de la pudeur, de la piété. 

Tu regrettes d’avoir ignoré les Ordres de Dieu. 

Tu regrettes d’avoir ignoré les sciences de l’Islam. 

Tu regrettes tout le mal … la perte de temps… 

Tu regrettes de ne pas avoir pensé à pardonner à celui qui t’a fait du mal, aussi dur cela 

était,  dans l’espoir de recevoir le Pardon de Dieu ?

Il n’y a plus d’échappatoire, tu dois affronter ta punition pour toutes les actions que tu as faites, 

aussi minimes soient elles !!!!  

Tu es SEUL dans ta tombe avec tes actes, pas d’argent, pas de bijoux, pas d’amis … 

SEUL AVEC TES ACTES..

Et quand on empile la terre sur toi, 

tu veux crier et dire aux gens qui t’ont escorté de ne pas te laisser seul, de rester avec toi. 

Mais tu ne peux pas être entendu. … 

Ils te laissent et tu entends leurs pas, Tu les entends pleurer mais ils ne t’entendent pas. 

Ils s’en vont. Il sont partis ....  

Tu pensais rester pour toujours en ce monde.

Tu pensais rester avec ta famille, avec tes amis pour TOUJOURS. 

Tu pensais avoir du temps libre pour t’amuser. 

Tu te rends compte maintenant que TU AS EU TORT!!!!  

Te voilà ici dans ta tombe seul à attendre ton jugement …  Tu es tout seul..

          Et il est trop tard.. »

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 14:20

SALAM.

Au nom d’Allah, le Miséricordieux, le tout Miséricordieux !

Que la paix d’Allah sur le noble prophète MUHAMMAD, sur sa famille ainsi que ses compagnons.

 

Cher frères et sœurs en islam,

Le monde est secoué à l’heure actuelle suite à l’apparition d’un court métrage réalisé par un Israélo-Américain intitulé : « INNONCENCE DES MUSULMANS »

Putain ! Que c’est choquant et insultant envers le noble prophète (PSL).

Mais du calme mes frères !

Que nous enseigne le Qur’an (Parole d’ Allah) sur les signes de la fin du monde ?

N’est pas encore une des preuves parmi tant des preuves évidentes que la fin du monde s’approche à grand pas ?

Et de plus encore, c’est une preuve supplémentaires pour les sceptiques de croire que ce livre(qur’an) est d’Allah non une inspiration humaine !

Renforçons plutôt notre foi en Allah, en sa parole et en ses Messagers.

Ces blasphémateurs ne savent pas ce qu’ils font ; ou bien même, ils ont un retard considérable car la parole d’Allah via le Prophète MUHHAMAD  est solide comme un roque. Elle est imperméable ! 

N’a-t-il pas(le prophète) réalisé le plus grand miracle de miracles que le monde n’est jamais connu ?

Si aujourd’hui, nous prenons un échantillon de 1 000 musulmans en ce qui concerne la consommation de l’alcool, vous verrez sans doute que seul 10 à 15% d’entre eux en consomment ! n’est-ce pas un miracle des miracles ?

Dans le  domaine de la science, quel autre parole égale le Qur’an dans les prédictions et explications des faits scientifiques?

Un prophète analphabète ! Man Cha Allah ! jugez vous-même de la grandeur de sa mission accomplit seulement en 23 ans! Si ce n’était pas un envoyé de d’Allah, qu’elle analphabète dans l’histoire de l’humanité a fait comme Muhhamad(PSL) ?

 

Ce réalisateur est tout à fait sourd ; muet et aveugle dans ce qu’il a fait ! Il ignore sans aucun doute que même ces propre ancêtres ont été plus pervers que lui envers bon nombre de messagers venus avant MUHHAMAD ; sauf bien sûr peu d’entre eux.

 

Le prophète Issa(Jésus) que la paix d’Allah soit sur lui, n’a-t-il pas été traité de tous les mots quand il annonça dans la synagogue que la prophétie sur la venue du Messie s’est réalisée ? Pourtant ils étaient des gens de science et instruis et de sur quoi lisaient le livre(TORAH).  Lisez Jean 1 :11

Plus pire encore, d’autre le(Jésus) traite de gay ! Quel horreur de traité ainsi un grand prophète comme Issa(Jésus) paix d’Allah sur lui comme un homosexuel ? Ces blasphémateurs s’appuient même sur les écritures saintes pour dire des conneries !

 

Ci-dessous leurs faux arguments.

Dans l'Evangile de Jean.
C'est la Sainte Cène. Jésus est avec les 12 Apôtres. Parmi les 12, il y a celui qui aime à se désigner en des termes très équivoques : "le disciple que Jésus aimait". C'est précisément l'auteur du quatrième évangile, Saint Jean. De tous les disciples et apôtres, il est le plus jeune. C'est peut-être la raison pour laquelle le Christ semble avoir une affection particulière pour lui, parce qu'il n’est encore qu'un enfant. Mais il y a quand même quelque chose de curieux dans cette manière de dire : "le disciple que Jésus aimait". Est-ce à considérer qu'il n'aimait pas les autres disciples ? Ne dit-on pas de lui qu'il aime tout le monde ?
La question va se compliquer dans le verset 23 du chapitre 13, quatrième évangile : "Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus". Et cela paraît à la fois curieux et déplacé. Dès lors, le terme "aimait" revêt un sens plutôt suspect. Il est évident que ces gens ne sont pas à table, mais sont plutôt couchés. Et ce repas se prend selon la formule de l'époque, non autour d'une table mais bien sur des divans, avec la nuance que celui que Jésus aimait était couché auprès de lui, sur le divan, en ce comportant curieusement comme une femelle, puisqu'il était tantôt couché sur le sein du Seigneur, et tantôt penché sur sa poitrine, attitudes strictement femelles (verset 25), dont l'évidence va être marquée par le verset 24 : Jésus et celui qu'il aimait étaient à part du groupe. Simon-Pierre n'aurait pas eu à faire signe à l'autre ; il aurait pu personnellement poser la question à Jésus. Mais gêné manifestement par l'écart qui les séparait, il a préféré faire signe à celui qui était couché sur le sein du maître. "Et ce disciple, s'étant penché sur la poitrine de Jésus, lui dit : Seigneur qui est-ce ?" (Jn. 13, 25).
Après la Cène, Jésus et son groupe se rendirent au jardin de Gethsémni, selon Marc. Jean se contente juste de citer vaguement "un jardin" où devait se poursuivre ce qui avait commencé avec la cène. Jésus est finalement arrêté. Marc précise qu'un jeune homme le suivait. En veillant à éluder son identité. Jean par contre n'y fait même pas allusion. Mais on sait qu'il n'y avait de jeune homme dans le groupe que Jean, adolescent. Mais ce détail, dans le cadre de l'identité n'est guère important dans l'idée de l'évangéliste. Seulement, le geste de ce jeune homme qui suit Jésus alors que tous les autres ont fui, traduit sa fidélité et son attachement au Seigneur. Néanmoins il y a à considérer que le jeune homme en question et le disciple que Jésus aimait sont une seule et même personne, c'est-à-dire Jean.
Et subitement, coup de théâtre dans Marc 14 : au verset 51, il est dit qu'un jeune homme le suivait, n'ayant sur son corps qu'un drap. Les agresseurs de son maître se saisissent de lui. Mais lui, au verset 52, lâche son vêtement et se sauve tout nu. La situation interpelle le lecteur : après ces élans de tendresse à la Cène, où le disciple que Jésus aimait était tantôt couché sur son sein et tantôt penché sur sa poitrine, qu'est-ce qu'il faisait cette fois nu au Jardin de Gethsémani ? Il est vrai que l'auteur du quatrième évangile n'y a pas pensé, mais ne fallait-il pas au préalable que le lecteur sache si celui-ci était déjà nu, avec pour unique vêtement un drap à la cène, lorsqu'il se couchait ou se penchait sur Jésus ? Or le jeune homme s'enfuit tout nu. Parce qu'il sait qu'il constituerait la preuve de cette pratique homosexuelle que la loi juive traite d'abomination. Ce genre de faute est sanctionné par une lapidation. Alors le jeune homme a tout intérêt à se sauver pour ne pas compromettre Jésus Christ et lui. Car, ils étaient considérés comme une dangereuse bande se livrant à toutes sortes de pratiques réprouvées par la Thora, loi juive. Par exemple les invocations,
interdites par la loi, Jésus les pratiquait : il emmène ses apôtres sur la montagne pour invoquer Elie et Moïse. Mais il prend des précautions en allant loin du village et en ordonnant ensuite à ses amis de ne pas révéler ce qu'ils ont vu. Parce que cela aurait pu également leur valoir une lapidation.
Et ce disciple que Jésus aimait, qui se retrouva tout nu à ses côtés depuis la cène sans doute, ou alors seulement au jardin, ce qui serait encore plus suspect : qui l'a castré ? Car historiquement, on sait de Jean qu'il n'avait qu'un seul testicule et qu'il est mort très vieux sans avoir jamais eu à se servir de son sexe dans le contexte des rapports sexuels. Il n'a eu ni épouse, ni descendance. Il ne fut même pas circoncis. Tout cela pourquoi ?
(Attention, je n'ai fait que présenter les idées, les arguments, et les propos des partisans de la pédophilie en toute fidélité. Les développements et commentaire ci-dessus sont réalisés dans le respect de la logique de leurs idées, et non de moi qui n'est en rien engagé à cela, mais contribue à la compréhension de l'idée  des ces pervers qui disent des propos mensongères sur les prophètes).

Le prophète Moussa(Moïse) Paix d’Allah sur lui n’a-t-il pas été trahit pas les siens ? malgré le secours qu’Allah leur apporta en Egypte contre pharaon, il a suffit que Moussa aille au mont pour recevoir les dix commandements que  ces derniers ont pris pour divinité un veau d’or. De même, n’ont ils pas préférés autres choses que la manne, alors qu’elle était meilleur pour eux comme nourriture s’ils savaient ?

 

Bref, MUHHAMAD(PSL), reste et restera un grand homme, le sceau des prophètes. Toi blasphémateur qui utilise les médias pour le salir, saches qu’il(Muhammad) nous a mis en garde contre cela il y’a  des siècles. Donc tu n’es qu’une preuve qui renforce notre foi à son message ; car les paroles qu’Allah a mis en sa bouche se réalisent en toi !

 

Donc pour nous les musulmans ; tu n’es rien d’autre qu’un chien  qui aboi alors que la caravane (Parole d’Allah en la bouche du Muhammad) est passée il y’a bel lurette.

Puisse Allah pardonnes tes péchés et te dirige sur le droit chemin.

Il n’est jamais trop tard pour la repentance vers Allah, car il est le tout Miséricordieux !

Wo Salam.

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 15:10

Petite histoire à propos de notre attitude

vis-à-vis de l’Imam al-Mahdî(qa) 

 

 

 

 Petite histoire pour ceux qui se plaignent d’« endormissement » face à leurs responsabilités vis-à-vis de l’Imam al-Hujjah(qa).  

 

« Ceux-là sont comme l’équipage d’un grand bateau pris dans une tempête en pleine mer. La mer est très agitée, le vent souffle, les vagues se dressent comme des montagnes, toutes plus hautes les unes que les autres, menaçant à chaque instant de renverser le bateau ...

 

Mais l’équipage n’est pas effrayé tant il a confiance en son capitaine qu’il sait infaillible. Il est debout sur le pont avant, menant le bateau avec confiance et dextérité, malgré les vagues terrifiantes.  Comment être effrayé avec un tel capitaine !

 

Les marins sont tellement rassurés que l’un après l’autre ils s’assoupissent, sans se rendre compte qu’ils sont en train de laisser leur capitaine seul au gouvernail ! Au lieu de redoubler de vigilance durant cette grosse tempête et de multiplier leurs efforts pour assurer leur tâche et obéir à leur capitaine, les voilà endormis !

 

Le capitaine les regarde, se désolant de les voir ainsi. Où sont ces matelots qui l’avaient supplier de les laisser monter à son bord et qui avaient juré qu’ils l’aideraient à conduire le bateau et à faire face à toutes les adversités pour arriver à bon port ? Ils sont là, tous endormis, totalement inconscients des dangers qui les entourent, totalement insouciants, oubliant leurs devoirs, leurs responsabilités, leurs engagements, s’exposant à leur propre perte !

 

Enfin le bateau arrive à bon port, sauvé miraculeusement de cette tempête, sans s’être fait engloutir par les vagues, grâce à son capitaine ! Oui ! Uniquement grâce à lui avec l’Autorisation de Dieu ! L’équipage, quant à lui, ne resta pas à bord. Le sage capitaine les fit descendre à terre et choisit d’autres gens à leur place à son bord, plus vigilants, plus actifs, plus motivés, plus déterminés.

 

Devant leurs protestations, leur capitaine leur dit : « Remerciez Dieu d’être arrivés sains et saufs ! Remerciez Dieu de ne pas avoir été emportés par les vagues lors de la tempête ! Remerciez Dieu de ne pas avoir été jetés par-dessus bord en pleine mer … »

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Histoire
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 15:38

angeL’islam, s’inspirant des traditions juives et chrétiennes, mentionne souvent les anges. Les anges sont des êtres créés à partir de la lumière. Il en existe une multitude. Ils sont infaillibles et ne peuvent tomber dans le péché. Ils sont asexués et supérieurs aux hommes et aux prophètes, sauf à Muhammad.

Gabriel (Jibril), le « digne de confiance » (El Amine), est le porteur des ordres et des châtiments divins et de la révélation divine ; il donna la Maison Sacrée du Très-Haut (Kaaba) à Adam ; il confia sa reconstruction aux prophètes Abraham et Ismaël ; il apparut ensuite au prêtre et prophète Zacharie afin de lui annoncer la naissance miraculeuse de son fils Yahya (Jean Baptiste) ; il annonça à Maryam (Marie) la naissance de Issa (Jésus) ; vers 610, Muhammad méditait dans une caverne du mont Hira quand, une nuit du mois de Ramadan, l'ange Gabriel (qui a 2 ailes vertes) lui annonça qu’il était l’Envoyé de Dieu et lui ordonna de transmettre la parole divine.

Michel (Mikaïl) est le porteur de la miséricorde divine, chargé des forces de la nature, du tonnerre, de la pluie et de la pousse des plantes ; au commencement, Dieu chargea Michel de lui ramener de la terre et de l'argile pour former Adam, mais il ne put en prendre car la terre refusa ; alors Dieu envoya Azraïl, l’ange de la mort, et la Terre ne put refuser.

- Israfil sonnera de la trompe de vérité le jour du Jugement dernier et de la Résurrection.

- Malâk al-mawt(l’ange de la Mort) est appelé Azraïl (ou Azraël) dans la tradition. Lorsqu'une personne est à l'agonie et que Dieu a décidé qu'elle doit mourir, Il envoie Azraël, son serviteur, afin de lui retirer l'âme. Lors du jugement dernier annoncé par l'archange Israfil, Azraël sera le dernier survivant de toutes les créatures (anges, démons, humains…) après qu’il aura tué Jibril, Mikaïl et Israfil. Puis il sera exécuté par Dieu qui restera seul dans son univers.

- Malik commande la garde de l'Enfer ; « Et ils crieront : Ô Malik ! Que ton Seigneur nous achève ! Il dira : En vérité vous y êtes pour y demeurer éternellement. » (Coran, Sourate XLIII).

- Redhouane (ou Ridwan) est le gardien du Paradis.

- Munkar (ou Mounkar) et Nakir sont les anges de l'interrogation au tombeau : ils interrogent dans leur tombe, la nuit de leur enterrement, les mécréants et les croyants ayant commis de graves péchés.

- Mubabashar et Bashîrinterrogent les fidèles qui n'ont commis aucune faute.

- les 2 anges affectés par Allah à chaque individu, l'un à droite (pour les bonnes actions) et l'autre à gauche (pour les mauvaises actions), sont des hâfiz (ceux qui consignent ou qui retiennent) : « Lorsque les deux anges chargés de recueillir les paroles de l'homme se mettent à les recueillir, l'un s'assied à sa droite, et l'autre à sa gauche. Il ne profère pas une seule parole qu'il n'y ait un surveillant prompt à la noter exactement. » (Coran, Sourate L, 16-17).

- Sidjil « plie les feuillets écrits » (Coran XXI, 104) : l'ange Sidjil est chargé d'inscrire toutes les actions de l'homme sur un rouleau qu'il plie à sa mort.

- l’ange de l’utérus de la mère est envoyé par Allah pour insuffler l’âme dans l’embryon conformément à ce qui a été rapporté d’après Abd Allah ibn Massoud : « le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) le très véridique nous a raconté que l’un de vous est constitué dans l’utérus de sa mère pendant 40 jours. Et puis, il se transforme en caillot de sang pendant le même laps de temps. Et puis il devient un foetus pendant le même laps de temps. Et puis on envoie l’ange pour lui insuffler une âme et l’on donne à l’ange l’ordre d’écrire quatre mots concernant sa subsistance, le terme de sa vie, son oeuvre et son sort : sera-t-il heureux ou malheureux ?" (Rapporté par Mouslim, 4781) 10

- les 19 al-Zabâniya, de taille immense et d'une très grande force, sont les gardiens du Feu. "Des Anges gigantesques et puissants se tiendront autour de ce Feu " (Sourate LXVI, 6). "Ses surveillants sont au nombre de dix-neuf. Nous n'avons pris que des Anges comme gardiens du Feu" (LXXIV, 30, 31). Ils se tiennent en permanence devant ceux qui, à la suite de leurs mauvais actes terrestres, se sont condamnés à vivre dans la Géhenne. 

- A la fin des temps, l’Antéchrist, Dajjal (l’imposteur), surgi entre l’Irak et la Syrie, sera vaincu par Issa al-Masih (Jésus le Messie) qui descendra du ciel soutenu par deux anges.

- Au Jugement dernier, 8 anges porteront le Trône de Dieu : « Les Anges se tiendront sur ses confins, tandis que ce Jour-là huit d'entre eux porteront le Trône de ton Seigneur » (Coran LXIX, 17).

A Jérusalem, la mosquée dite d’Omar ou Dôme du Rocher, a été construite vers 710 par le sultan Abd al-Malik sur l’emplacement du temple de Salomon, au sommet du mont Moriah, au-dessus d’un rocher sacré d’environ 9 m de diamètre, la Shetiyyah (la Pierre), la fondation du monde ; pour les musulmans, c’est là que venaient les anges avant la création d’Adam.
A La Mecque, est enchâssée dans la Kaaba la pierre noire donnée à Abraham par l’archange Gabriel.

La tradition rapporte un épisode miraculeux qui serait arrivé au jeune Muhammad âgé de 6 ans. Deux anges étaient venus, avaient ouvert sa poitrine, en avaient extirpé le cœur qu'ils avaient soigneusement nettoyé avant de le remettre à sa place, le lavant ainsi de toute souillure et l'emplissant de foi et de piété.

On dit que, préoccupés par la désignation du successeur du Prophète défunt, les compagnons oublièrent ses funérailles qui eurent lieu 3 jours après sa mort. Les anges Gabriel et Azraïl, qui avaient assisté Muhammad dans son agonie, pratiquèrent les soins mortuaires.

- Les anges et le turban

Après l'exil du Paradis, Gabriel avait noué un turban (du persan dulband via le turc tülbent) autour de la tête d’Adam, en souvenir de sa dignité perdue ; auparavant, Adam portait une couronne.
Dieu et les anges bénissent celui qui porte le turban le vendredi car il constitue une parure pour Dieu.
La couleur du turban la plus fréquente est le blanc.
On dit que les anges, qui aidèrent les musulmans à la bataille de Badr, portaient des turbans blancs, couleur sacrée. On dit aussi qu'ils portaient des turbans jaunes, parce que l'ange Gabriel avait un turban « fait de lumière ».
Le Prophète aurait aimé porter du bleu, mais il l’interdit parce que les incroyants en portaient. Selon le Coran, le bleu est négatif. Les chrétiens se virent assignés le bleu comme signe distinctif (le jaune étant réservé aux juifs). 
Il est dit aussi qu'à Uhud et à Hunaïn, les anges portaient des turbans rouges, et que Gabriel apparut une fois à Aïcha, l'épouse du Prophète, avec un turban rouge. La couleur rouge fut attribuée aux zoroastriens, adorateurs du feu, pour les distinguer.
Le vert est la couleur du Paradis. Il était la couleur préférée, dit-on, de Muhammad bien qu’il ne portât pas de turban de cette couleur. Le port du turban vert est l’insigne de ses descendants. Autrefois, seuls les califes étaient autorisés à porter un turban vert. On dit aussi que les descendants du prophète portent un turban noir en signe de deuil. Le noir était la couleur dynastique des Abbassides. 

- Citations

Louange à Dieu, créateur des Cieux et de la Terre, celui qui emploie pour messagers les Anges à deux, trois ou quatre ailes.. (Coran, Sourate XXXV).

Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... (Allah sera son ennemi) car Allah est l'ennemi des infidèles (Sourate II, 98).

Si tu voyais les injustes lorsqu'ils seront dans les affres de la mort, et que les anges leur tendront leurs mains disant : Laissez sortir vos âmes... (Sourate VI)

Si tu voyais, lorsque les anges arrachaient les âmes aux mécréants ! Ils les frappaient sur leurs visages et leurs derrières, en disant : Goûtez au châtiment du Feu. (Sourate VIII, 50)

Nous avons orné le ciel le plus proche de la terre d'un ornement brillant, d'étoiles, Qui gardent le ciel contre tout démon rebelle, Afin qu'ils ne viennent pas écouter ce qui se passe dans l'assemblée sublime (car ils sont assaillis de tous côtés), Repoussés et livrés à un supplice permanent. Celui qui se serait approché jusqu'à saisir à la dérobée quelques paroles est atteint d'un dard flamboyant. (Sourate XXXVII, 6 à 10)

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 14:00

demons 2

- Iblis ou Azazil (Azazel) ou encore Shaytân (Satan, le Diable) est le chef des démons (shayâtîn). Seul ange à refuser de se prosterner devant Adam après que Dieu l’a créé de l’argile, il est maudit par Allah qui le laisse libre de tenter les faibles. Maître des anges déchus, il enseigna aux hommes l'art de fabriquer des armes, de fondre les métaux pour créer de la monnaie. C'est lui qui montra aux femmes l'art d'employer des fards et autres ornements. Il apprit également aux géants à utiliser leur force et à remuer leurs passions. Il enseigna la vertu des simples (herbes) et la force des poisons, des enchantements, des fascinations. Il enseigna enfin l'astronomie, la divination par les signes de l'air, de la terre et de la lune.

-
Harut et Marut, anges descendus sur Terre où ils s’enivrent avec du vin, enseignent aux démons et aux hommes la magie. Ils indiquent que « les démons apprennent d'eux les moyens de séparer le mari de son épouse ; mais ils ne peuvent nuire à personne sans la permission de Dieu » (Coran II, 102).

- Les 
shayâtîn (satans) se reproduisent rapidement, comme le feu qui est le fond de leur nature. Ils circulent dans chacun de nous comme le sang dans nos veines. Ils posent leur tête semblable à celle du serpent sur le cœur de l’homme. L’action du shaytân (singulier de shayâtîn) est permanente. Il séduit, trompe, égare, fait des promesses fallacieuses. Son but est de détourner l’homme de Dieu. Il prend l’apparence d’animaux, le cheval, le chameau, voire de monstres. Les shayâtîn sont souvent confondus avec les djinns.

-
Les djinns, tour à tour bénéfiques ou néfastes, furent créés par Allah à partir du feu, deux mille ans avant l’apparition d’Adam. Ces djinns sont des êtres invisibles, doués d’intelligence. Il y a des djinns de la terre, de l'air et de l'eau ; ils sont divisés en quarante troupes de six cent mille. Les lieux que les djinns affectionnent et qu'ils hantent de préférence sont les bains, les puits, les latrines, les carrefours, les ruines, les lieux déserts, les rivières, la mer, etc. Aussi les Arabes superstitieux, lorsqu'ils entrent dans un de ces endroits, ont-ils toujours la précaution de crier préalablement : « Destour ! Destour ! Ia moubarakin ! » ("Permettez, permettez, bienheureux").
Les djinns vivent, comme les hommes, en tribus, se marient et font des enfants, contractent des alliances et se déclarent la guerre. Pourtant, ils ne sont pas limités par un corps, ont le don de se déplacer très rapidement et même d’être partout. Ils errent la nuit et prennent tantôt les apparences de monstres laids, tantôt celles d’animaux familiers comme le cheval ou le chien. Mais leur attachement à la terre leur fait préférer la forme des animaux rampants. Leurs relations avec les hommes sont étroites. Ils sont capables d’amitié et savent être reconnaissants envers ceux qui leur font du bien. Ils peuvent s’accoupler avec des humaines qui risquent d’engendrer des êtres extraordinaires ou diaboliques (marids et ifrits). On leur attribue les faits inexplicables et ils inspirent les artistes et les devins. Ils sont capables d’œuvres considérables. Mais ils ignorent les ghayb ou mystères de l’avenir (Coran, XXXIV, 14). Ils sont croyants ou incroyants, car le Prophète a été envoyé aussi pour eux. Des auteurs prétendent qu'au moyen de certains talismans ou de certaines invocations on peut forcer un djinn à servir comme un esclave. Nul homme n’a jamais exercé sur les djinns un pouvoir plus absolu que Salomon. Son talisman était le célèbre anneau sur lequel est gravé le nom du Dieu très-haut. Cet anneau était composé moitié de cuivre, moitié de fer : le cuivre soumettait à Salomon les djinns musulmans, et le fer les djinns rebelles. Ils ont été enrégimentés dans les troupes du roi (Coran,XXVII, 17) et ils ont travaillé à la construction du Temple (ibid., XXXIV, 12). Lorsqu'un croyant se voit menacé par l'apparition d'un djinn malfaisant, il doit crier : « Hadid ! Hadid ! Ia machoum ! » ("Du fer, du fer, misérable") parce que le démon est censé avoir peur de ce métal.
La croyance aux djinns vient de l
’antéislamique. Ils font partie d’un ensemble de génies plus ou moins redoutables et sont à rapprocher des ghouls et des ifrits. Ils ont dû être les objets d’un culte et traités comme des dieux. Le Coran en est témoin (ibid., XXXIV, 41) ; quand Dieu demande aux anges si les hommes les ont adorés, ils répondent : « Non ! Ils adoraient les djinns en qui la plupart d’entre eux croyaient. » Iblis est appelé « djinn » dans un verset (ibid., XVIII, 50), mais il est compté parmi les anges (ibid., II, 34). La question des rapports entre djinns et satans (shayâtîn) est obscure. La tendance à considérer les djinns comme plutôt malfaisants est celle de beaucoup de commentateurs : à propos de l’installation de l’homme sur la Terre comme vicaire de Dieu, ils expliquent qu’il aurait été précédé en cela par les djinns, qui, à cause de leurs crimes, auraient été destitués de cette fonction.

- Le 
ghoul est un démon, fils de Shaytân, qui a pour principale occupation de dévorer les hommes. Les ghouls peuvent aussi bien avoir la forme humaine que la forme animale ; ils séjournent de préférence dans les cimetières ou dans les lieux désertiques. Le ghoul est un véritable loup-garou. Il y a aussi des ghouls femelles qui jouent à peu près le même rôle que nos succubes.

-
L'ifrit est une énorme créature de feu ailée, soit féminine ou masculine, qui vit sous terre et fréquente les ruines. 

- Le 
saalah est un esprit malfaisant qui se tient ordinairement dans les forêts. Lorsqu'il s'est emparé d'un homme, il s'amuse avec lui comme le chat fait de la souris. Pour attirer les voyageurs qui passent, il feint d'être attaqué par un loup et d'appeler au secours, en promettant une forte récompense à son libérateur.

-
Le ghaddar est un monstre analogue, qui abonderait principalement au Yémen et en Haute Egypte.

- Le 
delhan est un démon qui habite les îles voisines de la côte et attaque les vaisseaux en pleine mer.

- Les 
marada sont des démons audacieux et insolents qui répandent la corruption.

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 10:04

Texte de l'Iqama

 L' Iqâma (arabe: ʾiqāma إقامة : le fait de se mettre debout) est le deuxième appel à la prière musulmane, il se fait juste avant celle-ci, afin que les fidèles se lèvent et s'alignent pour l'effectuer.

Le texte dit par le muezzin à la demande de l'imam est le même que celui de l'adhan, à la différence qu'on ajoute la phrase « levez-vous pour la prière » (deux fois) juste avant les deux dernières phrases (et qu'on ne dit qu'une seule fois "Venez à la prière" et "Venez à la félicité".

 

 

Arabe

Traduction

Translittération

2 fois Malikites
4 fois Autres

الله اكبر

Allah est le plus grand

allāhu ākbar

 

اشهد ان لا اله الا الله

J'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'adoration si ce n'est Allah

āsh'hadu ān lā ilaha illā-l-lāh

 

اشهد ان محمد رسول الله

J'atteste que Muhammad est l'envoyé d'Allah.

āsh'hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh

2 fois Chiites seuls

اشهد ان عليا ولي الله

J'atteste qu'ʿAlî est le régent (Walî) d'Allah

āsh'hadu ānna ʿalīyā walī'u-l-lāh

2 fois Chiites
1 fois Sunnites

حي على الصلاة

Venez à la prière

ḥayyā ʿalā-ṣ-ṣalāt

2 fois Chiites
1 fois Sunnites

حي على الفلاح

Venez à la félicité,

ḥayyā ʿalā-l-falāḥ

2 fois Chiites seuls

حي على خير العمل

Venez faire la meilleure action

ḥayyā ʿalā ḫaīri-l-ʿamal

2 fois

قد قامت الصلاة

Levez-vous pour la prière.

qad qāma tiṣ-ṣalāt

2 fois

الله اكبر

Allah est le plus grand.

allāhu ākbar

 

لا اله الا الله

Nulle divinité digne d'adoration si ce n'est Allah

lā ilaha illā-l-lāh

 

Notes

  1.  Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans, Éd. Albin Michel (ISBN 978-2-226-2137-0)
  2.  Cette formule : « J'atteste qu'Alî est le régent d'Allah » n'est pas obligatoire bien que souhaitable pour les chiites. Elle peut être suivie d'autres formules : « Il est le commandeur des croyants » ou « Lui et ses infaillibles descendants sont la preuve de Dieu ». Cette formule ne serait apparue que vers 991, c'est-à-dire à l'arrivée des Bouyides à Bagdad (cf ci-dessous : The Wilaya of Ali in the Shii Adhan).

 

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 09:51

Texte de l'adhan

L'adhan est une annonce publique comportant des phrases définies. L'adhan peut être entendu dans tous les pays musulmans aux heures des cinq prières de la journée. C'est le symbole sonore de l'islam. Cet appel par la voix a semble-t-il été choisi pour se démarquer de l'appel juif, par une corne, et de l'appel chrétien, par une cloche et également parce qu'il est le moyen le plus naturel d'appeler. L'adhan s'apparente à une récitation scandée et modulée.

L'adhan est suivi de l'iqama qui reprend les mêmes formules, mais marque le début effectif de la prière.

 

Arabe

Traduction

Translittération

2 fois Malikites
4 fois Autres

الله اكبر

Allah est le plus grand

allāhu ākbar

2 fois

اشهد ان لا اله الا الله

J'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'adoration si ce n'est Allah

āš'hadu ānna lā ilaha illā-l-lāh

2 fois

اشهد ان محمد رسول الله

J'atteste que Muhammad est l'envoyé d'Allah.

āš'hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh

2 fois Chiites seuls

اشهد ان عليا ولي الله

J'atteste qu'ʿAlî est le régent (Walî) d'Allah

āš'hadu ānna ʿalīyā walī'u-l-lāh

2 fois

حي على الصلاة

Venez à la prière

ḥayyā ʿalā-ṣ-ṣalāt

2 fois

حي على الفلاح

Venez à la félicité,

ḥayyā ʿalā-l-falāḥ

2 fois Chiites seuls

حي على خير العمل

Venez faire la meilleure action

ḥayyā ʿalā ḫayri-l-ʿamal

2 fois Sunnites seuls 
Le matin seulement (Fajr)

الصلاة خير من النوم

La prière est meilleure que le sommeil.

aṣ-ṣalātu ḫayru min an-naūm

2 fois

الله اكبر

Allah est le plus grand.

allāhu ākbar

2 fois Chiites
1 fois Sunnites

لا اله الا الله

Nulle divinité digne d'adoration si ce n'est Allah

lā ilaha illā-l-lāh

2 fois Sunnites seuls

اشهد ان لا اله الا الله

J'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'adoration si ce n'est Allah

āš'hadu ānna lā ilaha illā-l-lāh

2 fois Sunnites seuls

اشهد ان محمد رسول الله

J'atteste que Muhammad est l'envoyé d'Allah.

āš'hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh

Le muezzin (celui qui fait l'appel à la prière) :

  • ne doit pas demander de salaire
  • ne doit pas être en état de grande ni de petite impureté
  • doit être debout en direction de la Ka'ba (qui se trouve à La Mecque)
  • doit tourner son corps de droite à gauche (pour être entendu dans toutes les directions)
  • doit se boucher les oreilles avec l'index ou le mineur (afin de ne pas être perturbé)
  • hausser la voix pour être bien entendu
  • parler posément pour être bien compris.

Généralement, le muezzin se place en haut d'un des minarets de la mosquée ; de plus en plus, sa voix est assistée par des haut-parleurs ; dans certaines mosquées, c'est un enregistrement qui fait office de muezzin.

 Notes

  1.  arabe : ʾaḏān أَذَانappel
  2.  arabe : ṣalā صَلاةprière
  3.  arabe : ʾḏn أذنannoncer
  4.  turc : müezzin, de l'arabe muʾaḏḏin مؤذّنcelui qui fait l'appel)
  5.  arabe : miʾḏana, مئذنةle lieu d'où se fait l'appel
  6.  turc : minare, de l'arabe : manāra, منارةphare, tour
  7.  Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans, Éd. Albin Michel (ISBN 978-2-226-2137-0)
  8.  Cette formule : « J'atteste qu'ʿAlî est le régent d'Allah » n'est pas obligatoire bien que souhaitable pour les chiites. Elle peut être suivie d'autres formules : « Il est le commandeur des croyants » ou « Lui et ses infaillibles descendants sont la preuve de Dieu ». Cette formule ne serait apparue que vers 991, c'est-à-dire à l'arrivée des Bouyides à Bagdad (cf ci-dessous : The Wilaya of Ali in the Shii Adhan).
  9.  L'appel à la prière du matin n'a pas pour objectif d'annoncer le début de l'heure de la prière, mais de réveiller les croyants, afin que ceux-ci puissent se préparer à la prière en commun.
  10.  a b Ces formules sont facultatives, dites une fois à voix basse et une fois à voix haute.
Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:48

Les chiites pensent que la sunnah découle des traditions orales énoncées par Mahomet et de leur interprétation par les imams — qui étaient les descendants de Mahomet par sa fille Fatima Zahra et son mari Ali étant lui même le premier imam selon eux. .

Ils accordent de l’importance à l’interprétation de la révélation divine qui est un processus continu, nécessaire pour se conformer selon le Qur’ân. Les sunnites croient aussi qu'ils peuvent interpréter le Coran et les hadiths. Cependant ils préfèrent accorder une plus grande importance aux savants tels Ahmed ibn Hanbal, Abou Hanifa, Malik ibn Anas et Ash-Shâfi`i. Abu Hanifa et Malik étaient des élèves du 6e Imam Ja'far As Sadiq. Les penseurs chiites considèrent actuellement que l'ijtihad existe toujours, et qu'ils peuvent interpréter le Qur’ân et les Hâdith avec la même autorité que leurs prédécesseurs tout en sachant qu'ils ne sont pas infaillibles tels les Imams.

La loi religieuse (sharî‘a) étant fondée partiellement sur les hadîths ; le fait que les chiites et les sunnites ne s’accordent pas sur la validité des mêmes hadîths entraîne des différences dans les traditions religieuses, et donc dans la jurisprudence.

 

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:45

Les chiites considèrent la justice comme étant l'un des fondements de la religion (usûl al-dîn) qui sont par ordre d’importance :

L’unicité divine (Tawhîd),

La justice (`Adl),

La prophétie (Nubuwwa)

L’imamat.

Elle fait partie du dessein divin. Les tenants de la justice, en l'occurrence les Mu`tazilites et les chiites ont soutenu que l’intellect (`aql) humain joue un rôle déterminant dans le choix de notre décision. L’intellect humain qui, indépendamment de toute instruction, possède une connaissance intuitive du bien et du mal. On ne peut attribuer le mal à Dieu, car il est sage et cet attribut est contraire à sa nature. Les tenants de la justice ont établi une série de règles et c'est dans ces règles qu'ils ont fondé la question de la contrainte (jabr) et du libre choix (ikhtiyâr), laquelle est l'une des questions les plus ardues dans la théologie islamique.

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:40

En tant que mouvement musulman, le chiisme reconnaît l'unicité divine, les textes sacrés du Coran, Mahomet, les cinq obligations fondamentales, le jugement dernier et la résurrection.

Les ismaéliens nizârites ont un guide spirituel reconnu, l'Aga Khan VI. Les mustaliens obéissent à un da'i représentant de l'imam occulté. Les duodécimains en reconnaissent plusieurs, appelés des ayatollahs ou Marjaâ: chaque fidèle peut choisir le sien, suivre ses enseignements et lui verser sa dîme (khûms et zakat).

Le chiisme accorde une affection particulière aux Imams martyrs, Ali, Hasan et surtout Hussein, célébrés aux fêtes de deuil de Mouharram.

Certains chiites prient en posant leur front sur un petit disque plat d'environ 6 à 8 cm de diamètre d'argile propre, qu'on appelle un 'mohr', car les Chiites refusent de poser le front sur des fibres animales ou synthétiques lors de la prière puisqu'il est écrit de poser le front sur la terre d'Allah pendant la prière. Certains 'mohrs' sont faits de la terre de la Mecque ou de celle de Kerbala.

 

Published by Alshia-Makop.Foumban - dans Leçons
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Shia-Foumban
  • Le blog de Shia-Foumban
  • : Que la paix du très haut soit sur vous les blogueurs d'overblog. Si je suis sur cet espace, c'est tous simplement pour faire passer la vérité sur la réligion musulmane et en savoir aussi plus. Je serais heureux d'avoir les avis de parts et d'autres sur le chemin que devrait en principe emprunté la nation islamique après la mort du prophète de l'islam (Paix et bénédiction d'allah sur lui ainsi que sa noble famille, les saints; les pures. Salam.
  • Contact

Catégories